Orateur(s)
Anne-Michèle JANSSEN, ULg-Architecture Site Saint-Luc

Rénovation énergétique et durable : enjeux et paradoxes

Résumé
Quel que soit l'objectif que l'on a lors de la transformation d'un logement, la question énergétique doit être au centre des préoccupations.
A l'occasion de son intervention à LIEGE CREATIVE ce midi, Anne-Michèle Janssen a insisté sur la notion d'"ambiance" ; et de souligner que ce n'est pas la consigne (normes PEB) qui est importante mais bien le ressenti.  
En étudiant l'impact des logements sur l'environnement au cours de 15 années (1990-2005), on note que la demande énergétique a augmenté malgré une série de normes qui imposent des améliorations.  Cette tendance à la hausse n'est par contre pas constatée au niveau des industries.  Il y a lieu de s'interroger sur les moyens à mettre en oeuvre pour améliorer cette situation.

Un point d'attention relevé lors de l'exposé est la connaissance de la physique du bâtiment ; en effet, cette dernière a fait évoluer positivement les techniques de construction.  La réduction de la consommation énergétique peut également être envisagée grâce à l'urbanisation, grâce à l'optimisation du fonctionnement du système énergétique intérieur de la maison (système de chauffage), etc.
Soulignons enfin qu'il faut envisager la question du mode constructif et de ses capacités avant d'envisager un type spécifique de rénovation ; au-delà du PEB, il faut avoir une vision globale et physique.  Cette vision holistique est celle de la logique du développement durable.
Conclusion optimiste : l'évolution actuelle des connaissances en physique et matériaux laisse présager d'un avenir performant !

Visionnez la présentation de Anne-Michèle Janssen (ULg-Architecture site Saint-Luc)


La rénovation d’un habitat est souvent souhaitée ou rendue nécessaire, par un manque de confort général.  La Belgique possède en effet un parc immobilier assez vétuste : 15% du parc immobilier date d’avant 1919 et 17% remonte entre 1919 et 1945.
En recherchant un plus grand confort, les utilisateurs de bâtisses à rénover attendent une réduction des nuisances, tout en espérant ne pas gaspiller (les ressources, l’énergie), dans un objectif de faire des économies.  Mais la rénovation répond aussi au besoin d’adaptation des fonctions, à l’évolution de nos modes de vie, à l’amélioration des techniques, à la recherche de résolution de problèmes constructifs ou structures dégradées.  On peut aussi chercher à préserver l’environnement, …
Outre cela, la rénovation doit maintenant répondre à des exigences en terme d’efficacité énergétique (respect de la réglementation PEB).

La mise en œuvre de la rénovation énergétique -que certains qualifient de "chantier du siècle"- constitue dès lors un défi qu’il est urgent de relever pour :
- réduire drastiquement le coût de la facture énergétique domestique, face à l’augmentation du coût des ressources énergétiques primaires ;
- diminuer l’impact environnemental des logements : gestion responsable du cycle de l’eau, diminution de la production de déchets, préservation des ressources ;
- améliorer le confort : confort hygrothermique, visuel, acoustique, qualité de l’air, cadre de vie, facilités, environnement, …

Mais ces travaux ne peuvent s’envisager que dans un respect des qualités architectoniques, du caractère existant, des matériaux du bâti ancien, obligeant à rechercher un optimum holistique.

En évoquant l'ensemble des facteurs à prendre en considération lorsqu'il s'agit de rénovation, Anne-Michèle Janssen interrogera aussi le bienfondé du choix de la technique améliorant la performance énergétique, en adéquation avec les typologies d'habitats.

Découvrez la seconde conférence sur le thème de la rénovation énergétique, intitulée : Stimuler la rénovation énergétique en travaillant à l’échelle des quartiers : un enjeu social et environnemental, une opportunité économique.