Orateur(s)
Vincent Laviolette Coordinateur (Réseau Aliment-Terre de l'Arrondissement de Verviers)
Daniel Richard Président (Signum)
Roger Hoffmann Président (J'aime Entreprendre)
Olivier De Schutter Rapporteur spécial sur l’extrême pauvreté et les droits humains (Nations Unies)
Alain Bodson Président (Instance Bassin EFE Verviers)

Arrondissement de Verviers : un territoire en transition et résilient ?

En partenariat avec Vedia
Résumé

Arrondissement de Verviers : un territoire en transition et résilient ?
 
Ce mercredi midi, le Hub créatif de Verviers a souhaité nourrir la réflexion sur le développement de l’Arrondissement de Verviers à l’échelle des 20 communes francophones afin de construire un territoire en transition plus résilient.
Cette rencontre-conférence est née d’une carte blanche début juillet 2020 portée par quatre acteurs du territoire, ceux-ci se sont succédés pour nous partager leur propos.
 
Vincent Laviolette, Coordinateur du Réseau Aliment-Terre de l'Arrondissement de Verviers a démarré la rencontre en posant la question de savoir si le territoire de l’arrondissement de Verviers était la bonne échelle, pour mener un projet de territoire en transition plus résilient. Il a également spécifié l’importance de la signification des mots tels que « transition », « résilience »,… afin de mener une démarche de « co-construction » d’une vision reposant sur des valeurs communes.
 
Daniel Richard,  Président de l’Asbl Signum, association rassemblant les forces vives verviétoises, nous a fait part de propositions de pistes de synergies communes entre les 20 communes francophones en partant des besoins du territoire et plus particulièrement sur les secteurs d’activités de l’énergie et du logement. De plus, il a évoqué l’importance des marchés publics et des cahiers des charges pour mener la transition avec l’exemple de la SWDE.
 
Roger Hoffmann, Président de J'aime Entreprendre, un groupement d’entreprises, nous a partagé, quant à lui, un exemple concret de synergies entre les communes de l’arrondissement lié à la problématique des bois scolytés. Cet exemple montre que les communes peuvent répondre à des problématiques identiques dans un soucis d’efficacité et d’impacts plus conséquents .   
 
La rencontre-conférence s’est terminée par l’intervention d’Alain Bodson, Président de l’Instance Bassin EFE Verviers, qui a évoqué l’importance de l’adéquation entre la formation et les métiers du futurs afin de développer un territoire résilient en transition. Il est convaincu que pour mener un projet commun, il faut que tous les acteurs du territoire apprennent à mieux se connaître et partagent le même langage afin de définir une vision commune.

Retrouvez ci-dessous le replay :

L’actualité nous a amenés à nous questionner sur la résilience de nos territoires. Comment repenser le développement de l’Arrondissement de Verviers ? Est-il possible de prévoir d’autres manières de réaliser une activité économique pour être plus résilient ? Quelles sont les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités des 20 communes francophones de l’Arrondissement de Verviers ? L’heure est venue de réinventer les possibles...

Forts de ce constat, cinq signataires représentants de structures diversifiées ont signé une carte blanche en juillet 2020, afin de définir une vision commune. L’Arrondissement de Verviers a pour ambition de devenir un territoire pilote en transition plus résilient et inspirant. Les enjeux sont les suivants : la poursuite du développement de projets et filières en circuits-courts en vue de renforcer l’économie alimentaire locale et régionale, l’expansion de projets coopératifs dans le secteur de l’énergie et du logement, l’accroissement d’un réseau spécifique dédié à la mobilité douce, l’essor d’un programme favorisant l’accueil des ainés…

Cette rencontre-conférence sera l’occasion d’échanger avec les personnes-ressources de ce projet et de réfléchir aux actions concrètes à mener pour définir cette vision commune.

Le lien pour accéder à la conférence vous sera communiqué quelques jours avant l'événement.