Orateur(s)
Vincent Geenen, Directeur de recherches (F.R.S.-FNRS), Professeur (ULiège) et Marc Foidart, Directeur Général adjoint (MEUSINVEST)

De la métaphore créative à l'innovation thérapeutique

Résumé
La rencontre-conférence de ce midi fut l’occasion d’entendre le point de vue du Professeur Vincent Geenen sur le processus à l’œuvre, en terme d’innovation, dans le domaine thérapeutique.
Empruntant à Pasteur cette citation,  « L’innovation, c’est établir l’analogie entre deux faits qui n’avaient pas été reliés avant », le Professeur a introduit sa conférence en explicitant d’abord le choix de l’illustration de sa conférence :  Le poisson qui saute d’un bocal pour plonger dans un second représente à ses yeux le saut créatif ; une métaphore qui lui est chère pour répandre, dans le domaine de l’immunologie, une vision innovante.

C’est cette vision innovante, portant sur la self vaccination négative contre le diabète de type 1 que le Professeur Geenen a partagé avec nous.

Après un exposé très instruit (et historique) sur le thymus sur lequel porte ses recherches depuis 30 ans, Vincent Geenen a illustré le résultat de celles-ci. Elles démontrent, entre autres, que l’ocytocine est synthétisée dans le thymus mais qu’elle n’y est pas sécrétée. Ce comportement particulier de l’ocytocine thymique l’amène à démontrer que la « présentation » des peptides du soi neuroendocrine dans le thymus jour un rôle unique dans la programmation de la tolérance immunitaire vis-à-vis du système neuroendocrine.

En seconde partie de conférences et après le partage de ce cheminement de recherche dans le domaine thérapeutique, Benoît Fellin( MeusInvest) a dressé un état des lieux de l’écosystème existant à Liège pour favoriser le développement d’activités économiques dans le domaine de la santé. Un « hub » qui se structure pour encourager la valorisation des résultats et la création d’entreprise dans le domaine biomédical au sens large.

La discussion qui a suivi cette double présentation a permis d’aborder la problématique de la recherche de financement pour permettre notamment le « Proof of concept ».

Retrouvez ci-dessous la présentation.

 

Comme dans la démarche artistique, la « révélation » (via la découverte) et la « création » (via l’innovation) sont deux chemins différents mais étroitement liés dans l’avancement des sciences biomédicales.

Cette rencontre-conférence sera l’occasion d’entendre le point de vue du Professeur Vincent Geenen sur le processus à l’œuvre, en terme d’innovation, dans le domaine thérapeutique.

Les travaux du laboratoire de V. Geenen ont permis d’établir que le thymus joue un rôle essentiel et unique dans la programmation de la tolérance immunitaire centrale vis-à-vis du système neuroendocrine  et qu’il s’agit d’une des propriétés cardinales du système immunitaire. Un défaut de la programmation thymique de la tolérance joue un rôle important dans le développement de maladies auto-immunes dirigées contre le système neuroendocrine

L’équipe de Vincent Geenen travaille aujourd’hui au développement d’un tout nouveau modèle de vaccination contre le diabète de type 1, la « self-vaccination négative » (par opposition à la vaccination classique « positive »). En cas de succès, cette nouvelle forme de vaccination ouvrira la porte à la prévention et/ou au traitement de nombreuses maladies auto-immunes spécifiques d’organes.

S’appuyant sur les travaux du Prof. Geenen et avec l’aide pragmatique de Marc Foidart, Directeur général adjoint de MEUSINVEST, cette conférence interrogera le processus créatif à l’œuvre notamment dans l’innovation thérapeutique.