Orateur(s)
Stéphanie Van Doosselaere Chercheuse (ULiège - LEMA)
François Schreuer Coordinateur (UrbAgora)

La ré-appropriation citoyenne des espaces publics

LIEGE CREATIVE in Plug-R
Résumé

Ce matin, nous abordions le réaménagement du territoire au travers de la ré-appropriation citoyenne des espaces publics, et plus particulièrement de la Place du XX Août, à Liège.

Rassemblant des acteurs majeurs de la culture, l'Université, des commerçants, cafés et restaurants, de l’enseignement, de la recherche et, bientôt, un hub de start-ups, la Place du XX Août, est en effet un bon exemple d’un espace public inexploité que les acteurs locaux souhaiteraient repenser, au profit des citoyens.

Stéphanie Van Dooselaere, chercheuse en urbanisme à l’Université de Liège - LEMA, a démarré la rencontre en expliquant que, selon elle, le moment était plus propice que jamais pour penser au bien-être de tous dans l’espace public et rééquilibrer les usages de ce dernier. En effet, le déconfinement engendre une réappropriation nécessaire, le respect de la distanciation sociale favorisant les modes actifs en termes de mobilité.

Partout, des changements s’opèrent pour envisager les espaces publics comme lieux de partage en donnant d’une part, plus d’espace aux usagers (pistes cyclables, piétons...) et en favorisant, d’autre part, les zones de rencontres, dans l’acceptation sociale du terme, et d’échanges (élargissement des terrasses, zones vertes...).

Ces solutions d’aménagements faits dans l’urgence pour répondre rapidement aux défis imposés par la crise sanitaire sont qualifiés « d’urbanisme tactique ». Il s’agit d’un processus basé sur l’expérimentation qui met l’accent sur l’usage et moins sur l’infrastructure. Il reste à espérer que ces actions faites dans l’urgence auront un changement à long terme. Pour aller plus loin, le guide de l’espace public en ligne.

François Schreuer, coordinateur de l'ASBL UrbAgora à Liège (UrbAgora s’intéresse aux questions urbaines de façon large et transversale) a ensuite évoqué un projet de ville "non traversante". Ce scénario, lancé en 2015 et présenté lors de l’appel « Liège 2025 » lancé par la Ville de Liège, a pour vocation d’ouvrir la réflexion, le dialogue et les possibles. Il a également insisté sur la nécessité de "dézoomer" la vision d'un espace pour le penser, le traiter et l'ancrer dans un écosystème beaucoup plus global. En effet, la réflexion qui a été menée consiste à considérer le centre dans son ensemble.

Selon lui, la difficulté à Liège d’appropriation et de reconversion de l’espace publique est dû à de nombreuses raisons, tant culturelles qu’institutionnelles, mais aussi, au caractère morphologique de la ville. Les contraintes topographiques ont en effet forcé le trafic à traverser le centre-ville ; les coteaux empêchant la création d’un boulevard de ceinture et donc un itinéraire évident de contournement du centre-ville.

Edith Bertholet & Jonathan Thonon, du Théâtre de Liège, ont terminé la rencontre en partageant leur souhait de créer de l’activité sur les Places en général, mais aussi le projet qu’ils ont autour de la Place du XX août notamment : le projet « La Place aux artistes ». Coordonnée par le Théâtre de Liège, cette initiative vise à organiser des événements culturels, dès le 4 juillet et jusqu’au 29 août, sur la place du XX Août, et 3 autres places à Liège (Guillemins, Kiosque Avroy, Cathédrale) ; tous les samedis, 4 projets artistiques y seront présentés.

L’objectif vise la réappropriation de l’espace urbain par le citoyen, mais est aussi clairement en lien avec la redynamisation de l’horeca et du commerce. Pour aller plus loin : le livre des Places de Hakan Günday, Inculte Editions. En conclusion, retenons que pour faire de Liège un cœur urbain apaisé, la concertation des nombreux acteurs concernés sera indispensable dès les prémisses d’un projet.

Retrouvez ci-dessous les slides de présentation, ainsi que le replay :

Cette rencontre est à présent complète. Pour être tenu informé d'une éventuelle place disponible, veuillez vous inscrire sur la liste d'attente : info@liegecreative.be
 
Le réaménagement d’un territoire a cela d’intéressant qu’il concerne de nombreux acteurs : les commerces et institutions qui y sont établis, les citoyens, la Ville… qui se voient directement impactés par la configuration et la distribution des fonctions de l’espace public dans lequel ils évoluent.
 
La Place du XX Août, qui rassemble des acteurs majeurs de la culture, l'Université, des commerçants, cafés et restaurants, de l’enseignement, de la recherche et, bientôt, un hub de start-up, est un bon exemple : les différents parkings et routes qui les relient n’offrent pas la possibilité aux citoyens ni aux piétons de se rencontrer, d’échanger ni de profiter pleinement de cet espace.
 
Cette richesse d’un espace public inexploitée et les souhaits portés par différents acteurs autour de la Place du XX Août pour animer ce quartier constituent le prétexte de cette rencontre-conférence que nous vous proposons. Ainsi, nous aborderons la question de la réappropriation d’un territoire à travers deux regards :
 
Stéphanie Van Dooselaere (chercheuse à l’Université de Liège - LEMA), abordera la notion des espaces publics comme lieux de partage pouvant être compris d’un côté comme la répartition plus équilibrée des différents usages et, de l’autre, de favoriser les zones de rencontres et d’échanges. Ces ambitions résonnent particulièrement aujourd’hui dans le contexte de la crise sanitaire, et des solutions d’aménagement dits « d’urbanisme tactique » permettent de répondre rapidement aux défis imposés par cette crise.
 
François Schreuer, coordinateur de l'ASBL UrbAgora, évoquera quant à lui un projet de ville "non traversante" lancé par son association en 2015 et qui a, depuis, été confronté à de nombreux acteurs et éveillé l’intérêt des citoyens dans le cadre du processus "Liège2025" lancé par la Ville de Liège. Son intervention abordera également la nécessité de "dézoomer" la vision d'un espace pour le penser, le traiter et l'ancrer dans un écosystème beaucoup plus global.
 
Afin de favoriser les échanges, cette rencontre-conférence en ligne est limitée à 20 places.
 
Le lien pour y accéder (via ZOOM) vous sera communiqué la veille de l'événement.