Orateur(s)
Catherine ELSEN, ULg - Lucid

Le "Design thinking" ou comment décomplex(ifi)er l’accès à la créativité et augmenter votre efficacité

Résumé
Second rendez-vous avec le Design Thinking !  Ce mercredi à nouveau, Catherine Elsen (ULg - Lucid) aura répandu la "bonne parole créative" et rappelé que la créativité est à la portée de tous.

Devant un panel de participants venus d’horizons divers (communication, ingénierie, architecture, bio, université,…), elle a démontré, exemples à l’appui, que le "Design Thinking" est une philosophie de pensée qui, adoptée au sein d’une équipe de travail, augmente sa productivité.
L’enthousiasme suscité par ce sujet prouve que les méthodes "décortiquant" la créativité sont au cœur des préoccupations de chacun, tous domaines d’activités confondus.

Merci à Catherine Elsen d’avoir partagé ses recettes.  Vous trouverez plus d’informations sur le Design Thinking dans sa présentation.

Consultez également notre chronique du 14 novembre 2012.
La pensée créative est à l’innovation ce que les méthodes sont à la recherche scientifique : une base essentielle.  Longtemps associés à une certaine part de mystère, les mécanismes intrinsèques de la créativité sont aujourd’hui peu à peu décryptés par les communautés de chercheurs actifs en ingénierie de la conception, en sciences humaines ou en psychologie.  Un consensus semble se dégager quant à l’étendue de son application : la véritable valeur ajoutée de la créativité apparaît lorsqu’elle est appliquée, telle une culture d’entreprise, à toutes les strates d’un projet et lorsqu’elle est mise en oeuvre, sans distinction, par tout un chacun.

Forts de ce constat, des entrepreneurs et inventeurs tels que David Kelley (fondateur d’IDEO, directeur de la d.school, Université de Stanford) ou Tim Brown (CEO actuel d’IDEO) ont activement développé une approche appelée le design thinking.  Celle-ci vise à démystifier et décomplex(ifi)er certains procédés favorisant la créativité et ainsi parvenir à outiller les acteurs généralement considérés comme "non créatifs".

L’intervention abordera, au travers d’une vingtaine de "success stories", les concepts de base de la démarche.  Elle se voudra avant tout à la portée de ceux et celles qui désirent ré-intégrer la créativité au sein de leur pratique professionnelle et, en finalité, augmenter leur potentiel innovant.