Orateur(s)
Catherine Reenaers MD-PhD Département de Gastroentérologie (CHU)
Pauline Minguet Diplômée en Santé publique à finalité "Promotion de la santé et prévention" (ULiège)

Le rôle de l'alimentation moderne dans le déclenchement des pathologies digestives

Dans le cadre du Festival Nourrir Liège
Résumé

Quels rôles jouent nos habitudes alimentaires dans le déclenchement de pathologies digestives ? Peut-on se soigner par l’alimentation ? Ces questions furent au cœur de l’intervention du Docteur Catherine Reenaers qui animait, ce midi, une rencontre-conférence LIEGE CREATIVE dans le cadre du Festival Nourrir Liège.
Alors que ce vaste Festival soutient la transition alimentaire, nous avions également invité Pauline Minguet, infirmière au CHU, à partager le fruit de son travail de fin d’études, réalisé dans le cadre de son Master en sciences de la santé publique à l’ULiège.

[2:37] Catherine Reenaers a débuté cette rencontre-conférence par une recontextualisation : avec près de 2 milliards de personnes sur terre en surpoids, dont 600 millions en obésité, l’alimentation moderne est un réel problème de santé publique mondial.

En effet, notre manière de nous alimenter a fortement évolué ces dernières années, laissant la malbouffe gagner du terrain. Notre mode de vie sédentaire, engendrant un manque d’activité physique, associé à la consommation croissante, voire excessive, d’aliments contenant gluten, allergènes, additifs… favorise l’émergence de maladies immunitaires, dont les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) telles que la maladie de Crohn, la maladie cœliaque...

[10:00] Outre l’alimentation, les causes peuvent être nombreuses mais difficiles à analyser : facteurs environnementaux, antibiotiques, tabac, climat, hygiène, milieu aseptisé... Face à ces incertitudes, croyances et dérives voient le jour.

[20:33] Peut-on soigner sa MICI avec l’alimentation ? Bien que les divers régimes d’éviction et de supplémentation aient le vent en poupe, rien ne prouve qu’ils aient un réel impact sur le développement de ces maladies. La meilleure solution reste, à ce jour, de privilégier des aliments sains et non transformés, ainsi qu’un régime de type méditerranéen.

[25:02] Le gluten, largement diabolisé, fait également l’objet de nombreuses croyances. Entre probable maladie cœliaque, effet de mode et pièges marketing, nombreux sont ceux qui le suppriment de leur alimentation pour de mauvaises raisons.

[36:41] En complément à ces explications, Pauline Minguet a partagé les résultats issus de son travail de fin d’études où elle analysait le lien entre les initiatives citoyennes de transition alimentaire et  la « bonne » santé des individus. Elle a appuyé le fait que, scientifiquement parlant, la transition alimentaire représente l’alternative de choix. Mais la population en est-elle informée ? Dispose-t-elle de connaissances suffisantes ?

Sur base de ses travaux, Pauline Minguet relève un manque d’actions éducatives et préventives ainsi qu’un manque de moyens au sein de la population pour pouvoir mettre en application la transition alimentaire. Une action des professionnels de la santé et une implication de nos politiques s’avère donc nécessaire. Un enjeu auquel s’attèle largement l’initiative de Nourrir Liège !  

Retrouvez le replay et les slides ci-dessous :

Cette rencontre est à présent complète. Si vous souhaitez être inscrit·e sur la liste d'attente, veuillez envoyer un e-mail à info@liegecreative.be

Depuis plusieurs dizaines d’années, notre alimentation a évolué au gré de l’industrialisation et de la société de consommation. Les aliments consommés sont riches en graisses, en sucres raffinés, mais également en conservateurs et en émulsifiants. Parallèlement, l’incidence de diverses pathologies, notamment digestives et métaboliques, a explosé. De façon réactionnelle, de nombreux régimes d’évictions (sans gluten, sans lactose...) ont le vent en poupe.

L’exposé du Professeur Catherine Reenaers vous éclairera sur le rôle de l’alimentation « moderne » et de notre flore intestinale dans l’émergence de pathologies digestives telles les maladies inflammatoires, la maladie coeliaque ou encore les allergies alimentaires. Il aura également pour but de dégager le vrai du faux sur la valeur scientifique et médicale de tels régimes.

En introduction aux échanges qui suivront, Pauline Minguet abordera le concept de Transition, ici d'un point de vue alimentaire, un retour aux sources bénéfique à la fois pour notre santé et celle de la planète : alimentation saine et raisonnée, locale, de saison, en circuits-courts, etc.

Cette conférence est organisée dans le cadre du Festival de la transition alimentaire Nourrir Liège.

Nourrir Liège