Orateur(s)
Aurore Richel Professeur Ordinaire en Chimie des Ressources Renouvelables (Gembloux Agro-Bio Tech, ULiège)
Gilles Crahay Fondateur & CEO (PolyPea)

Les bioplastiques, entre limites et opportunités

Résumé

Le plastique fait partie de notre vie quotidienne. Aujourd’hui, les innovations tendent à réduire son impact environnemental et développer des solutions alternatives plus respectueuse de la planète, dont les bioplastiques. Matières végétales, coproduits, dioxyde de carbone… Que sont-ils exactement ? Est-ce une solution d’avenir ? Quel est leur impact écologique ? Leur performance ?

Après un bref rappel de ce qu’est le plastique, des polymères eux-mêmes composés de monomères, Aurore Richel (Professeur Ordinaire en Chimie des Ressources Renouvelables – Gembloux Agro-Bio-Tech - ULiège) nous a offert un panorama de l’utilisation du plastique via une ligne du temps [4:31], pour illustrer les différentes matières « sources » utilisées depuis la nuit des temps, leurs usages, l’évolution de leurs systèmes de production, leur utilisation… et les tournants majeurs de cette industrie, notamment au niveau des ressources, d’abord naturelles, puis majoritairement fossiles (apparition de la baccélite, du pétrole). Et, enfin, l’intervention au XXe siècle de la plupart des matières utilisées aujourd’hui [11:20] : polyéthylène, nylon, polyuréthane, téflon, silicones, différentes résines, mélamine, formica, polypropylène…

Elle a également présenté plusieurs chiffres et schémas relatifs à la production du plastique (stable en Europe, en augmentation drastique au niveau mondial) [17:32], à l’empreinte environnementale du plastique et ses impacts [20:55], au regain d’intérêt pour les bioplastiques [24:24], ainsi qu’à plusieurs solutions d’utilisation de biopolymères et leurs bénéfices environnementaux [27:01].

Gilles Crahay, (Fondateur & CEO de PolyPea,) a ensuite présenté la raison d’être de sa startup [47:50], une société qui développe un bioplastique 100% biosourcé et biodégradable à base d’amidon de pois, rappelant au passage les deux gros soucis du plastique actuellement : l’utilisation des ressources fossiles et la gestion de la fin de vie de ces plastiques. Dans l’idée de libérer au mieux le potentiel des bioplastiques et d’éviter de tomber dans des demi-solutions ou dans du greenwashing, il a précisé que les solutions imaginées devaient l’être au cas par cas selon le bioplastique concerné, présenté une vision du futur pour une économie circulaire dans les plastiques avec les trois étapes fondamentales du « reduce – reuse – recycle » [49:57], développé les conditions pour qu’un bioplastique biosourcé soit bénéfique pour l’environnement [53:30], et détaillé les différents types de certifications qui existent pour certifier une matière biosourcée et biodégradable [57:07]. Concluant sa présentation par des exemples concrets d’applications commerciales inspirantes [1:02:32].

S’en sont suivis, comme à notre habitude, des échanges entre les participants et les deux orateurs, axés notamment sur la désinformation des consommateurs, sur la complexité des vocables et de mesurer le réel impact environnemental de telle ou telle production, faisant notamment entrer en ligne de compte la problématique de l’analyse du cycle de vie des matériaux… A quand un étiquetage environnemental dans le secteur agro-alimentaire, tel qu’il est de plus en plus répandu dans le secteur de la construction…

Une rencontre qui aura amené beaucoup de clarté sur un thème éminemment complexe !

Pour aller plus loin :

Le blog de vulgarisation et de sensibilisation à la chimie d’Aurore Richel
L’article « Bio-sourcing et catalyse organique : vers une possible synergie pour le développement de matériaux polymères ». Richel, Coulembier, Actualité Chimique, 2021.
Le site de PolyPea

Retrouvez ci-dessous le replay et les slides de cette rencontre :

Cette rencontre est à présent complète. Si vous souhaitez être inscrit·e sur la liste d'attente, veuillez envoyer un e-mail à info@liegecreative.be

Les bioplastiques font référence aux matériaux polymères composés, en tout ou en partie, de molécules issues de ressources renouvelables (matières végétales, coproduits, dioxyde de carbone). Si ces bioplastiques sont fortement plébiscités par le grand public, leurs performances techniques et leur impact environnemental global se doivent d’être encore améliorés.

Entre manque de compétitivité par rapport aux matériaux polymères pétrosourcés et nécessité d’investissement dans la recherche, l’exposé du Professeur Aurore Richel fera la lumière sur les enjeux et défis liés au développement des bioplastiques.

Gilles Crahay, quant à lui, nous intéressera aux critères de choix pour les bioplastiques en milieu industriel et nous présentera PolyPea, une start-up qui développe un bioplastique 100% biosourcé et biodégradable à base d'amidon de pois, un coproduit de l'industrie agroalimentaire. Il attirera notre attention sur la nécessité d’utiliser les bioplastiques dans les bonnes conditions pour libérer leur plein potentiel et éviter de tomber dans des demi-solutions ou, pire, dans du greenwashing.

Notre format en ligne privilégie un nombre limité de participants pour favoriser les interactions et le partage des expériences, dans l’esprit convivial qui caractérise les rencontres-conférences LIEGE CREATIVE.
Le lien pour accéder à la conférence vous sera communiqué quelques jours avant l'événement.

En collaboration avec Job@skills

Jobs@Skills