Orateur(s)
Luc Warichet Directeur Général Adjoint et Directeur Stratégie et Transformation (RESA)
Grégoire Léonard Chargé de Cours (Faculté des Sciences Appliquées, ULiège)

Les réseaux de gaz demain : les enjeux d’une conversion énergétique

Résumé

Notre rencontre de ce midi s’inscrivait dans la lignée des nombreuses réflexions liées à la transition énergétique, avec pour cadre le nouveau Green Deal européen et une société complètement décarbonée en 2050, et le rappel des objectifs également fixés par la Belgique et la Wallonie pour une société plus durable.

En introduction, il fut rappelé que si le focus est souvent mis sur l’électricité dans tous les débats liés à la transition, un attrait de plus en plus évident apparait pour l’évolution des réseaux de gaz naturel et leur transformation vers des molécules énergétiques décarbonées. Et dans ce cadre, il s’agit également d’envisager la conversion d’un pan énergétique complet, ce qui implique de nombreux défis tels que la production, les vecteurs de distribution, l’adaptation des infrastructures ou encore de l'intégration des réseaux avec le système électrique.

[3:18] Luc Warichet, Directeur général adjoint et Directeur Stratégie et Transformation chez RESA a, après quelques précautions oratoires, démarré les présentations en abordant, au travers des points suivants, les aspects pratiques d'évolution des réseaux actuels :

  • Le Green deal et le Gaz : présentation et enjeux d’une conversion énergétique
  • La transition énergétique : avantages de la combinaison électrons & molécules
  • Focus sur le réseau Gaz RESA : comparaison avec le réseau électricité RESA, type de clients...
  • L’étude Valbiom sur le potentiel du Bio Gaz en Province de Liège
  • Les premières conclusions de l’étude effectuée par le CRM sur l’impact de l’introduction de l’hydrogène dans les réseaux de distribution de gaz naturel
  • Les Pilotes potentiels en P2G : étude des voies de Méthanation
  • Le développement du Backbone FLUXYS dans l’infrastructure d’ici 2050
  • L’avenir pour nos réseaux Gaz : présentation du scénario envisagé et testé par RESA à 2050 et prochaines étapes.

 
[38:10] Grégoire Léonard, Chargé de Cours à Faculté des Sciences Appliquées de l’ULiège, a ensuite abordé la thématique avec une vision plus macro. Après un rappel de l’urgence liée au contexte, il a détaillé les différentes réponses possibles aux enjeux énergétiques ; la réduction de la demande en énergie, le déploiement des énergies renouvelables, le stockage de l’énergie, dont le power-to-fuels.

Il a ensuite introduit certaines activités de recherche étudiées à l'Université de Liège dans ce contexte (production d’ammoniac et fabrication d’acier au départ d’Hydrogène) et a fait le lien avec l'Hydrogen import coalition. Le CO2 étant inévitable dans nos sociétés, les procédés de capture et de valorisation du CO2 ont toute leur importance. L’outil d’aide à la décision PROCURA FTE et la plateforme FRITCO2T ont également été présentés.

Grégoire Léonard a conclu sa présentation sous l’angle des perspectives, et a affirmé que la société était basée sur le carbone et l’hydrogène pour de bonnes raisons et qu’un futur neutre était possible et en route, mais pas sans CO2 !

Retrouvez le replay et les présentations ci-dessous :

La transition énergétique est maintenant une réalité : tous les pays européens se sont mis en marche pour atteindre des objectifs ambitieux. Le nouveau Green Deal européen pousse le raisonnement encore plus loin et propose une société complètement décarbonée en 2050.

Assez naturellement, une majeure partie du débat est souvent axée sur la production d’électricité directe associée à ces objectifs. Il est tout aussi important d’évoquer à la fois la production indirecte d’électricité (pour alimenter des électrolyseurs par exemple), mais également l’évolution des réseaux de gaz naturel et leur transformation vers des molécules énergétiques décarbonées (Hydrogène, biogaz, gaz naturel issu de procédé renouvelable et captation de CO2…).

Les enjeux liés à l’adaptation des réseaux gaz sont nombreux, il convient donc de les analyser de manière scientifique, économique et sociétale.

Parmi les points abordés, il sera notamment question de l'évolution des vecteurs gaz (en ce inclus l'hydrogène, le CO2 ou encore d'autres alternatives), des adaptations d'infrastructures nécessaires, de l'intégration des réseaux avec le système électrique et de l'impact de ces transformations sur le paysage industriel régional et fédéral.
Des liens seront établis avec diverses initiatives récentes (Étude du bureau du plan, Coalition sur l'importation d'hydrogène...) ainsi qu'avec certains sujets de recherche étudiés à l'Université de Liège dans ce contexte.

Notre format en ligne privilégie un nombre limité de participants pour favoriser les interactions et le partage des expériences, dans l’esprit convivial qui caractérise les rencontres-conférences LIEGE CREATIVE.
Le lien pour accéder à la conférence vous sera communiqué quelques jours avant l'événement.