Orateur(s)
Zineb AOUNI, Chargé de Recherches, ULg - LEPUR

Milieu innovateur et développement économique : le rôle des acteurs créatifs?

Résumé
Ce midi, autour de la table de LIEGE CREATIVE, des acteurs créatifs aux profils très variés (organismes de stimulation économique, porteurs de projet, institutions culturelles, …) étaient réunis pour évoquer le rôle de la classe créative dans le développement régional.
Zineb Aouni (Docteur en entrepreneuriat, HEC-ULg) a partagé les résultats de sa recherche, menée en collaboration avec le LEPUR (ULg) dans le cadre de la CPDT.  Partant de la théorie de la classe créative de Florida (2002) qui met en évidence les facteurs d'attractivité des personnes créatives (technologie, talents, tolérance), l'étude a cartographié leur concentration par zones géographiques en termes de lieu de résidence et de lieu de travail.  C'est dans le Brabant Wallon que résident le plus d'acteurs créatifs.  Mais c'est à Bruxelles qu'ils sont les plus nombreux à travailler.

Contrairement aux idées reçues, les créatifs n'habitent pas spécifiquement dans les centres urbains.  Pour la Province de Liège par exemple, plus de 20% de la classe créative réside dans une zone faiblement peuplée, contre 10% seulement en zone densément peuplée.  La classe créative est en effet attirée, entre autres, par des environnements verts.  Elle s'avère aussi être particulièrement mobile mais attachée à sa région lorsqu'il s'agit d'y développer son activité.

En conclusion de sa présentation, Zineb Aouni invite à multiplier les initiatives qui permettent non seulement de favoriser des rencontres mais également et surtout, de créer des liens. Nous nous en réjouissons !

Découvrez la présentation de Zineb Aouni (ULg - Lepur).

Le développement d’un milieu innovateur, de villes intelligentes ou de régions créatives est un facteur de compétitivité primordial pour le développement territorial.
Une idée répandue veut que le développement de tels milieux soit intimement lié à la concentration géographique de personnes créatives sur le territoire, puisque "l’innovation est le fruit d’un milieu et de son inventivité et non l’inverse".

Qu’en est-il en Belgique ?  Où sont concentrés les individus créatifs sur le territoire ?  Quels sont les facteurs favorables au regroupement de ces individus dans une région ?  Observe-t-on des effets de cette concentration géographique en matières d’innovation et d’entrepreneuriat ?

Cette rencontre sera l’occasion de partager les résultats d’une étude comparative des provinces de Belgique en termes de concentration de la classe créative, des facteurs favorables au regroupement de celle-ci et de ses effets présumés en matières d’innovation et de développement économique régional.  Autant de réflexions pour le développement d’un territoire créatif et innovant en Région Wallonne !