Orateur(s)
Carl SZÖCS, Chargé de recherches, Prayon

Obtenir un subside européen : parcours du combattant ou simple formalité ?

Résumé
Dernier lunch de notre saison 3 : une rencontre "sold-out" avec notre partenaire Prayon à la tribune.  Ce midi, c'est Carl Szöcs (Chargé de recherches) qui est venu partager l'expérience de Prayon quant à l'obtention d'un subside européen pour un projet R&D.

Il a entamé son exposé avec un plan large sur la société Prayon et sur l'idée qui a fait naître leur projet. En réalité : une seule question, "Pourquoi la concurrence utilise l'acide polyphosphorique et pas nous ?". De cette question est né le souhait de compléter la gamme de Prayon avec un procédé plus respectueux de l'environnement et moins volumineux.
Des années de travail pour conduire de l'idée au projet…et, en 2012, la volonté de subsidiation de ce dernier. C'est à ce moment que Prayon a rencontré la société Kurt Salmon (mission de consultance) qui leur a suggéré le programme LIFE de l'UE comme outil de choix pour leur projet. LIFE+ Environnement favorise en effet la mise en oeuvre de la politique environnementale de l'Union Européenne.
Notre orateur a passé ensuite en revue les différentes étapes pour l'obtention d'un subside : le dossier de candidature, la recevabilité du dossier, la révision du dossier et enfin l'acceptation du projet, mais aussi la convention et le suivi avec un intermédiaire qu'il a nommé "vérificateur".

Les programmes de financement sont nombreux et chacun a ses propres règles et modes de fonctionnement, ce qui rend la démarche complexe. Il est donc important de s'adjoindre l'expertise et les compétences nécessaires pour ce faire. Un consultant privé, le NCP-Wallonie, mais également l'Interface Entreprises-Université de Liège sont autant d'acteurs qui peuvent vous aider. Notamment dans le choix de l'outil de financement, dans la recherche de partenaires le cas échéant, mais aussi pour déterminer la forme du dossier, ce qui permet d'avoir plus de chance sur le fond.
Nous retiendrons aussi que la sélection de l'outil de financement est à faire en fonction de ses propres besoins et objectifs. Quant au choix entre un financement européen ou un financement de la Région Wallonne, nous en avons largement débattu autour de la table…

Si l'obtention d'un subside (en général, quel qu'il soit) est loin d'être une simple formalité, se rappeler que la démarche représente avant tout une opportunité pour concrétiser une idée que l'on veut développer aide à avancer dans ce qui peut ressembler à un véritable parcours du combattant !

La Commission européenne finance de très nombreux projets dans la mesure où ils participent à la mise en oeuvre d'une politique de l'UE.

Trouver le meilleur créneau pour son projet, frapper aux bonnes portes, préparer un dossier qui réponde aux attentes de la Commission européenne... les étapes qui mènent à l'obtention d'une subvention ne sont pas toujours simples et peuvent se révéler un véritable parcours du combattant pour un non-initié. Le jeu en vaut pourtant la chandelle.
La société Prayon, leader mondial dans le secteur des phosphates, a pu obtenir le financement de la moitié de l'un de ses projets de recherche grâce au programme LIFE+ Environnement. Ce projet porte sur la réalisation d'un prototype d'acide polyphosphorique basé sur un processus innovant et s'élève à quelque 2,5 millions d'euros.

Ce cas d'entreprise incitera-t-il d'autres à tenter leur chance pour un subside européen ? Prayon apporte son témoignage en même temps que le consultant spécialisé (Martinho SANTOS SILVA, Directeur, Kurt Salmon) qui l'a aidé à introduire son dossier et qui l'accompagne aujourd'hui dans toutes les étapes de suivi.