Orateur(s)
Axel Gautier, Professeur (ULiège HEC), Raphaël Fonteneau, Chercheur senior (ULiège - SMART Grids), Miguel Manuel de Villena, Doctorant (ULiège SMART Grids)

Transition énergétique : repenser le rôle des consommateurs et du réseau

Résumé

Dans le contexte actuel de la transition énergétique, les consommateurs sont parties prenantes de l’évolution à laquelle nous assistons et qui consiste au passage d’une production centralisée vers une production décentralisée. En effet, ce dernier produit et consomme désormais son énergie. Les conséquences de ce changement de comportements observés chez les pro-consommateurs sont nombreuses, notamment sur le réseau. C’est ce constat qui est à la base du projet de recherche TECR « Transition énergétique : consommateurs et réseaux »

Axel Gauthier, (prof. d’économie, HEC-Uliège) en introduction de son intervention, a exposé le point de vue de l’économiste par rapport à la problématique de la transition énergétique ; à savoir : comment encourager les comportements vertueux et décourager les comportements indésirables ? Et de répondre : en réconciliant les comportements individuels et collectifs. Comment, en outre, avoir de bons prix dans une politique réseau ? Ce sont 2 des questions à la base du projet de recherche TECR .

Prélever l’électricité lorsque leur production n’est pas suffisante pour couvrir leur consommation et injecter leurs surplus de production sont deux des manières pour les pro-consommateurs d’utiliser le réseau. Injecter l’énergie dans le réseau permet aux pro-consommateurs de stocker la production de leurs panneaux, avec le compteur qui tourne à l’envers. Ces interactions entre les consommateurs et le réseau nécessitent que l’on re pense la tarification des services offerts par le réseau.


Savoir comment les gens réagissent aux dispositifs d’incitation, analyser le changement de comportement des personnes ayant installé des panneaux photovoltaïques, tels sont des indications sur lesquelles a porté l’enquête menée par l’équipe du projet TECR.

Parmi les analyses des résultats de l’enquête (à découvrir dans la présentation jointe) : notons qu’un des vecteurs principal de la consommation excédentaire concerne le chauffage électrique mais aussi, que la plupart des répondants essaient de synchroniser leur consommation avec leur production en déplaçant leur charge.

Axel Gauthier aura également pointé qu’outre les incitants financiers, les incitants informationnels sont à encourager (via par ex. des bulletins météo appropriés).


En seconde partie d’exposé, Miguel Manuel de Villena, (Doctorant, ULiège SMART Grids), en est venu à l’illustration des outils pointus de simulation tarifaire qui intègrent au mieux les comportements des consommateurs.

Après avoir rappelé le rôle du réseau avant la transition énergétique, Miguel nous a particulièrement intéressés au DSO (Distribution System Operator et aux 3 éléments dont il dépend : l’environnement, l’agent (consommateur, producteur ou DSO)  et l’interaction entre l’agent et son environnement.

Retrouvez les deux présentations de nos orateurs ci-dessous.

La transition énergétique amène de nouvelles manières de produire, consommer, stocker et échanger l’énergie.  Ces nouvelles habitudes modifient fondamentalement le rôle du réseau. Le réseau de distribution est amené à fournir de nouveaux services aux acteurs du marché.  La présentation fera le point sur les nouveaux comportements observés dans le cadre de la transition énergétique (auto consommation, production décentralisée, économies d’énergie, etc.) et sur les moyens de les encourager. Elle se poursuivra avec une réflexion sur la tarification des réseaux et la présentation d’un simulateur tarifaire.