Orateur(s)
Aurore Richel Professeure Ordinaire, Chimie des Ressources Renouvelables (Gembloux Agro-Bio Tech, ULiège)

Chimie végétale et valorisation haute technologie : l’exemple de la lignine

Résumé

La Professeure Aurore Richel (ULiège) l’a annoncé dès l’entrée de son exposé : la lignine est une super-molécule qui compte parmi les molécules les plus complexes qui soient. Si en parler en une demi-heure s’avère être un vrai défi, l’exercice s’est avéré très concluant !

Où trouve-t-on la lignine ? On la trouve à peu près partout : dans le règne végétal, d’abord, mais aussi dans le sous/co-produits de nos usages de productions ou de consommations (industrielle et domestique). Épinglons que l’industrie papetière en est particulièrement productrice.

Parmi les propriétés intrinsèques de la molécule, citons la protection, le renfort et des particularités hydrophobes (imperméabilité) ; toutes des propriétés qui seront mises en exergues à travers les champs d’application de la molécule détaillées un peu plus tard au cours de l’exposé. Enfin, en guise d’introduction, pointons encore que les particularités de la lignine tiennent notamment à ses liaisons chimiques spécifiques et à ses noyaux aromatiques qui intéressent particulièrement l’industrie pétrochimique.

Sachons que l’usage de la lignine n’est pas neuf. La Professeure Aurore Richel a balayé plusieurs de ses usages en suivant une ligne du temps, depuis ses premières applications historiques pour des matériaux cimentaires jusqu’à évoquer les 4 grandes applications actuelles (agriculture, eau, industrie chimique traditionnel et secteur énergétique) et les perspectives d’innovation et de valorisation demain : anti-UV et anti-radicaux, résistance au feu, fibres de carbone et propriétés électriques.

Sur les perspectives de développements liés à ces propriétés électriques ou de transfert de charge, Aurore Richel s’est attardée davantage, soulignant que son Laboratoire se positionnait en pionnier en la matière. Pour ces propriétés émergentes, des innovations sont actuellement en cours pour démontrer de nouvelles fonctionnalités pour la lignine (batterie, catalyseur…).

Et de conclure en rappelant que les applications de la lignine dépendent de sa structure (changeante) et de son mode d’extraction. Ainsi, pour tout type de filière que l’on souhaite mettre en place, il s’agit bien de tenir compte de ces spécificités.

La lignine, une molécule complexe et pleine de promesses…


Retrouvez ci-dessous les slides de la présentation :

 

Il existe, dans le règne végétal, mais aussi dans certains déchets ou sous-produits (agro-)industriels, une molécule unique : la lignine. Cette molécule, bien que complexe d’un point de vue moléculaire, est devenue un enjeu commercial depuis une dizaine d’années.
La lignine possède à ce jour un potentiel d’applications connues entre matières premières pour la manufacture de nanotubes ou de fibres de carbone, agent anti-UV pour des applications cosmétiques, agent de renfort pour la production de matériaux, retardateur de flamme, agent de dépollution des eaux usées, etc.

Cette rencontre sera l’occasion de vous présenter un volet de la bio-économie entre réelles opportunités commerciales et recherches académiques de pointe, entre attentes des consommateurs, faisabilité technico-économique et réel impact environnemental.