Orateur(s)
David Servais Educateur Spécialisé (Service de Réadaptation Neurologique et Locomotrice, CHU de Liège)
Lara Vigneron Chargée de Mission (Living Lab Well by MecaTech)

Rencontre-conférence en ligne

Fablab, living lab en hôpital ; de nouvelles opportunités pour innover ?

Résumé

Fablab, living lab, open lab.... sont autant de concepts dans la sphère des laboratoires d’innovation qui se distinguent par des différences subtiles mais qui ont tous en commun un focus sur l’innovation et une approche centrée utilisateur. La rencontre aujourd’hui s’est focalisée sur les centres d’innovation, en hôpitaux particulièrement.

[02:39] Lara Vigneron, consultante et chargée de Mission pour le Living Lab Well by MecaTech, dont la mission est de favoriser l’émergence et la mise en place de centres d’innovation hospitaliers en Wallonie et de booster le développement d’innovations en santé, a démarré la rencontre en donnant le cadre théorique de ces centres d’innovation en hôpitaux.

Tout d’abord, elle a expliqué que l’innovation en santé avait différents impacts ; un impact sur la santé des populations, un impact sur la performance du système de santé, et un impact économique sur le territoire.

Les raisons qui poussent à innover au sein d’une organisation en santé sont diverses. Elles visent à améliorer la délivrance de soins, à augmenter la performance de l’organisation et sa visibilité, à faire face de la manière la plus efficiente possible aux changements extérieurs (développement de la e-santé, patient acteur de sa santé, hospitalisation à domicile...).

[08:20] Les centres d’innovation hospitaliers ont 2 missions principales :

  • Favoriser l’adoption des innovations venant de l’extérieur, par le personnel hospitalier (out-in)
  • Accompagner des projets d’innovation émergeant de services médicaux et non médicaux (in-out)

Le curseur des activités varie en fonction des centres d’innovation. La coloration sur ces deux grandes missions engendre également des défis différents.

Aussi, on retrouve 6 grandes catégories d’activités au sein d’un centre d’innovation ; collecter les besoins, favoriser l’émergence de projets d’innovation, accompagner les équipes à l’adoption des innovations, stimuler la culture d’innovation au sein de la structure, former le personnel et les patients, proposer des prestations de services aux entreprises.

Outre ces missions et activités communes, ces centres se caractérisent par une approche bottom-up, une gestion de projets d’innovation avec approche centrée-utilisateur (patient/prof. santé) et ouverte (partenariats), un équilibre entre exploration (centre d’innovation) et exploitation (hôpital).

[15:38] La méthodologie centrée utilisateur avec des étapes d’exploration, de co-création et de test en environnement réel a ensuite été brièvement présentée, ainsi que les critères d’avancement à chaque étape (pertinence, performance, pérennité et faisabilité du projet), le but étant que le projet puisse être, à terme, intégré dans la structure.

Lara Vigneron a ensuite abordé les spécificités d’un centre d’innovation, en s’appuyant sur des exemples en Belgique et à l’étranger. Ces spécificités varient selon l’infrastructure disponible, les profils et domaines ciblés, le type d’innovation, la diversité des partenariats et de gouvernance, la collaboration avec les entreprises.

Pour conclure, elle a expliqué que le Well, avait développé, dans le cadre d’un projet Interreg, et avec le Kaplab qui en a été le cobaye, la Trajectoire Impulsion pour accompagner les hôpitaux dans toutes les phases de mise en place d’un tel centre d’innovation ; depuis la définition de sa raison d’être jusqu’à la construction de son plan d’actions, en passant par la sélection des segments ciblés.

[23:40] David Servais, éducateur spécialisé au sein du Service de Réadaptation Neurologique et Locomotrice du CHU de Liège a ensuite présenté le Kaplab.

Laboratoire d'innovation au cœur du service de réadaptation du CHU de Liège, le KapLab est ciblé sur la rééducation fonctionnelle et travaille sur les besoins en recherche d’autonomie du patient.

Le développement de projets se fait toujours en co-création ; avec le patient, acteur actif et central de son autonomie, les thérapeutes, qui souhaitent améliorer leur travail, les référents techniques, et des entreprises qui souhaitent améliorer leur business.

[25:55] Il a illustré, au travers de nombreux exemples, l’accompagnement personnalisé que le Kaplab peut offrir au patient.

Le Kaplab fait partie d’une communauté de partage, REHAB-LAB, qui a pour but de structurer une communauté de pratiques et de favoriser la participation des personnes en situation de handicap dans la création d’aides techniques. À Liège, il collabore étroitement avec le Relab.

David Servais a conclu son exposé avec quelques exemples de co-création visant à accompagner la recherche et le développement ; avec des paramédicaux (l’école du dos), des entreprises (amélioration du sondage des patients), des étudiants en design.

Retrouvez ci-dessous le replay et les slides de la présentation :

On trouve de plus en plus de laboratoires d’innovation dans les hôpitaux au niveau belge et international. Quelles sont les missions de ces labos ? Quels sont leurs points communs, leurs différences ? Comment opèrent-ils ?

Cette rencontre-conférence sera l’occasion de présenter ce que sont ces laboratoires d’innovation hospitaliers et d’en apprendre plus sur leurs missions et services, au travers de l’exemple du Kaplab, laboratoire d'innovation intégré dans le service de réadaptation du CHU de Liège.

Le Kaplab accompagne les personnes à mobilité réduite dans leur recherche d'autonomie en créant des aides techniques sur mesure. Il favorise le développement d'innovation en accompagnant le personnel de santé, les services, les étudiants et les entreprises dans leur recherche de développement.
Aussi, l'équipe de Kaplab met à disposition de ses partenaires, son expertise et des outils numériques (impression 3D, découpe laser, scanner...) afin d'aider aux développements de nouvelles solutions dans le domaine de la santé.   

La manière dont le WeLL a pu accompagner la création du Kaplab sera également abordée.