Orateur(s)
Daniel Auerbacher Co-Fondateur (Communa)
Sam Rosenzweig Co-Fondateur (Communa)
Frederik Serroen Collaborateur du Bouwmeester (Maître Architecte en Région bruxelloise)
Lucie Laffineur Co-Fondatrice (Fais-le toi-même)

Friches, immobilier vacant et occupation temporaire : un levier de développement local?

Résumé

Nous recevions, ce mardi, un panel d’experts pour aborder la question de l’usage temporaire des bâtiments vacants comme outil de développement local.

« Rien n’est plus permanent que le temporaire ».
C’est sur cette affirmation que Monsieur Serroen, collaborateur du Bouwmeester de la région Bruxelloise, a ouvert la conférence. Il a ensuite exposé une classification des différents types de friches recensées : administratives ferroviaires, industrielles et commerciales et vacances immobilières dues à l’absence de construction. Ces dernières laissent de trop nombreux espaces vides dans un tissu urbain où les dents creuses se développent entre deux immeubles.

Un autre constat a été évoqué par Frederik Serroen : auparavant, la construction d’un bâtiment était pensée de façon linéaire et planifiée sur le long terme ; aujourd’hui, les délais de construction se sont réduits, permettant l’usage d’un lieu peu de temps après la décision de sa construction. Cette immédiateté donne naissance à des lieux non planifiés et dynamiques.

C’est alors que les usages d’occupations temporaires prennent tous leurs sens.
Par où commencer ? Des aspects techniques, juridiques et financiers sont des contraintes à prendre en compte avant l’utilisation du lieu. Une réflexion préalable sur les futures fonctions du bâtiment et leurs interactions avec le quartier est donc importante.

C’est dans cette optique que le Bouwmeester de la région de Bruxelles-Capitale a mis en place le site 186 questions sur l’occupation temporaire. L’administration communale, les citoyens et les propriétaires sont invités à mettre en place ce processus pour favoriser l’installation d’activités éphémères.

L’asbl Communa, représentée par Daniel Auerbacher et Sam Rosenzweig, juristes de formation et co-fondateurs, a été créé au départ du constat suivant : il y a 6,8 millions de m² d’espaces vacants à Bruxelles. Ceci représente une superficie quasiment similaire à celle de la commune d’Ixelles. Ces espaces vides pourraient donc représenter… la 20e commune de la Région bruxelloise ! La mission de Communa : favoriser l’usage transitoire des espaces vacants pour construire un réseau de communs qui influence la fabrique de la ville.

Communa insiste sur la dimension d’expérimentation, pour différencier les occupations qui fonctionnent de celles qui fonctionnent moins bien. Les résultats sont ensuite communiqués aux pouvoirs publics pour les sensibiliser à la démarche et favoriser la mise en œuvre d’occupations temporaires.

C’est dans ce cadre que Lucie Laffineur, co-fondatrice de l’ASBL « Fais-le toi-même » crée une communauté autour du do it yourself, de l’économie circulaires et du zéro déchet. Ces ateliers partagés mettent en place un réseau de récupération de matériaux qu’ils mettent à la disposition des utilisateurs lors des ateliers.

Pour clôturer la conférence, la séance de questions-réponses s’est déroulée sous forme d’un « fishbowl », une séance d’idéation co-animée par les Hubs créatifs de Seraing et de Verviers. Cette discussion ouverte, avec tous les participants, a permis de recentrer le sujet sur les impératifs nécessaires pour la mise en place d’espaces à usages temporaires : la détermination et la persévérance.

Retrouvez ci-dessous les slides de la présentation :

 

Que faire d’un patrimoine industriel à l’abandon ? Quid des rues commerçantes délaissées au profit des pôles commerciaux en périphérie de nos villes ? Que faire de tous ces bâtiments en attente de reconversion ?

Alors que les espaces vacants sont perçus comme nuisibles et sources d’insécurité, des initiatives proposent de transformer ces contraintes en levier de développement local. Considérant ces espaces comme « disponibles » et vecteurs d’innovation sociale, des nouvelles pratiques émergent et viennent alimenter la réflexion autour du (re)développement urbain.

Lors de cette rencontre-conférence, le Hub créatif de Seraing accueillera Communa, une plateforme qui favorise l'usage transitoire d’espaces vacants en vue d’y créer des lieux innovants et collaboratifs. Deux intervenants viendront compléter le panel. Un collaborateur du Bouwmeester, maître architecte de Bruxelles, viendra présenter la manière dont les pouvoirs publics abordent l’urbanisme transitoire et son intégration dans la planification urbaine en Région bruxelloise. Enfin, « Fais-le toi-même », espace de création outillé, partagera son expérience temporaire et le tremplin qu’elle a constitué dans le lancement de leur ressourcerie et de leur atelier partagé. Seraing, Verviers, tout comme Liège, n’échappent pas à la problématique des espaces vacants, et c’est pour enrichir la réflexion autour du potentiel des friches et d’autres espaces à l’abandon que nous vous convions le mardi 7 mai, de 12h à 14h à Seraing.

 

   

 

 

    


Le Hub créatif de Seraing est animé par LIEGE CREATIVE et l’AREBS.
Avec pour moteurs le décloisonnement entre les acteurs et la pluridisciplinarité, le Hub créatif de Seraing s'appuie sur les préceptes de léconomie créative pour mettre en oeuvre une série d’actions dédiées à la requalification urbaine et au redéploiement économique de la Ville de Seraing.