Orateur(s)
Nicolas Petit, Professeur, ULg - Faculté de Droit et Pierre Wolper, Professeur, Doyen, ULg - Faculté des Sciences Appliquées

Intelligence artificielle, quelles réponses législatives ?

Résumé
Pierre Wolper (Professeur, Doyen, ULg - Faculté des Sciences Appliquées) a introduit la conférence avec un exercice de définition : qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Et s’il s’agissait de définir la bêtise ? Une machine est-elle capable d’imiter un humain ? Quelques enseignements en la matière existent dans l’expérience de Turing.
Se faire passer par un humain n’est pas forcément signe d’intelligence… L’intelligence artificielle est désormais capable d’apprendre, de reconnaître, de classer. Même s’il n’existe pas encore de machine à l’intelligence « générale ».

Nicolas Petit (Professeur, ULg - Faculté de Droit) a ensuite traité de l’intelligence artificielle par le prisme du droit : faut-il réglementer ces nouvelles technologies et, si oui, comment ? Il nous a présenté trois types de réaction possibles face à ces nouvelles technologies : les techno-optimistes, les techno-pessimistes et les techno-humanistes. La question de la responsabilité se pose dans tous les cas. En droit, il existe trois sources d’imputabilité, et dans le cas de l’IA, c’est surtout du gardien de la chose dont il est question (article 1384 cc). Se posent également les questions suivantes : comment définir l’"usage normal" d’une nouvelle technologie ? Peut-on parler de « gardien" de la chose, alors que ladite chose est totalement autonome ?
Après avoir dressé quelques risques liés à la réglementation de ces nouvelles technologies, Nicolas Petit a conclu son exposé en livrant quelques bonnes pratiques régulatrices.
 
A la suite des exposés, le débat  fut riche de multiples questions et enjeux soulevés par les intervenants, mais aussi par Jérôme Jamin et le public présent dans la salle.

Retrouvez ci-dessous les slides de la conférence.


Cette rencontre est à présent complète. Pour vous inscrire sur liste d'attente, merci d'envoyer un mail info@liegecreative.be.

L’intelligence artificielle (IA) n’est plus une utopie. L’IA, déjà, reconnaît des visages, converse et est capable d’apprendre par elle-même. Des "robots-sentinelles" gardent la frontière des deux Corée. Toutes les grandes entreprises s’intéressent au sujet.
Le spectre de la fin du travail interpelle. Celui d'un avenir dystopique dérange.

Faut-il la réguler et, si oui, comment ? Trop de régulation risque-t-elle d'étouffer l’innovation ?

La rencontre sera animée par Jérôme Jamin (Presses universitaires de Liège), Professeur, ULg - Sciences politiques

Programme
12h00 : Accueil
12h15 : Exposés
12h45 : Echanges
13h20 : Sandwichs et drink offerts
14h00 : Fin de la rencontre

! La rencontre se déroulera à l'Espace Opéra ULg - Place de la République française (RDC Galerie Opéra, en face du Restaurant AMM ! Pasta) à 4000 Liège