Orateur(s)
Eric Haubruge, Professeur en charge de l'Innovation, du Développement régional et des Relations internationales dans l'équipe rectorale (ULiège)

La transition des friches industrielles comme outil de création de valeur environnementale, sociale et économique.

Résumé

Ce midi, à la tribune de LIEGE CREATIVE au sein du Hub créatif de Seraing, le Professeur Eric Haubruge nous a présenté le projet VERDIR. Rassemblant différents acteurs de l’Université de Liège et de Gembloux Agro Bio Tech, ce projet a pour objectif de trouver des solutions de réhabilitation de friches industrielles le long du sillon Sambre et Meuse.

Les possibilités de réhabiliter des friches industrielles sont nombreuses. Parmi ces dernières, l’agriculture urbaine devient un modèle prometteur, offrant de nouveaux emplois sur des sites industriels abandonnés et redynamisant le secteur économique.

Avec VERDIR, l’intention est de tirer profit des friches industrielles en s’appuyant sur les 3 piliers de la durabilité que sont le respect de l’environnement, l’équité sociale et la demande économique. VERDIR souhaite également augmenter le bien-être et la qualité de vie des habitants du Bassin Liégeois.

Ce programme repose sur la combinaison d’innovations en matière alimentaire, en matière d’énergie et en matière de transport, auxquelles on associe de nouvelles perspectives d’emploi.

Dans le cadre du projet, des containers mobiles ont été implantés sur des friches afin de pouvoir utiliser l’énergie fatale produite pour y cultiver des plantes à usage pharmaceutique. 

Deux projets, aux particularités différentes, ont été choisis comme sites pilotes pour leur environnement propice : Ecosol à Sambreville et Acec à Herstal.

Retrouvez les slides de la conférence ci-dessous :

 

ATTENTION conférence initialement prévue le 18 octobre, de 12h à 14h, reportée au 30 octobre de 12h30 à 14h30.

De nombreuses friches industrielles polluées par des éléments traces métalliques (plomb, arsenic, cadmium, etc.) existent sur le territoire Wallon et notamment dans la région Sérésienne. Une importante réflexion de création de valeur sur ces surfaces inexploitées durant la période de "transition pré-dépollution" est en cours.

Trois types de création de valeur sont envisagées: économique, environnemental et social.

Un modèle innovant est actuellement expérimenté autour de la production de biomasse végétale à destination des secteurs cosmétiques et pharmaceutiques. Alors que la production végétale à destination alimentaire n’est pas envisageable sur des sites contaminés, celle à destination des filières pharmaceutiques et cosmétiques l’est.

En effet, au travers des nombreuses technologies de laboratoire de purification et d’extraction de molécules, il est possible d’extraire des plantes ayant poussés sur des sols pollués des molécules à haute valeur ajoutée pouvant être valorisées dans le secteur du médicament.

Eric Haubruge, Premier Vice-Recteur de l'Université de Liège, nous exposera l'exemple de reconversion de la commune de Sambreville. Il nous présentera également les avancées des études scientifiques en place et leurs impacts. Cette conférence sera le prélude à notre autre conférence sur une nouvelle technologie de dépollution intitulée "la dépollution des sols: les nouvelles manières d'innover" du 13 novembre.

Progressivement, des solutions se profilent pour combler les problématiques de pollution.


Cette rencontre-conférence s'inscrit dans le sillage de la démarche "Des campus verts, une Université durable" qui traduit les engagements de l'Université de Liège en faveur des 17 ODD.


   


Le Hub créatif de Seraing est animé par LIEGE CREATIVE et l’AREBS.
Avec pour moteurs le décloisonnement entre les acteurs et la pluridisciplinarité, le Hub créatif de Seraing s'appuie sur les préceptes de léconomie créative pour mettre en oeuvre une série d’actions dédiées à la requalification urbaine et au redéploiement économique de la Ville de Seraing.