Orateur(s)
Bruno Schroder Technology Officer (Microsoft)
Ségolène Martin CEO (Kantify)

Les nouveaux paradigmes de l’économie des données

LIEGE CREATIVE in Plug-R
Résumé

Notre rencontre-conférence ce matin était consacrée aux « nouveaux paradigmes de l’économie des données ». Une ère dans laquelle nous sommes entrés de plain-pied, mais qui suscite encore des craintes ou qui témoigne d’une méconnaissance quant aux opportunités offertes par les données. Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle (A.I), pourquoi y recourir, comment, et pour en retirer quels avantages ? Telles sont quelques-unes des questions qui ont été abordées lors de notre conférence en ligne.   

Bruno Schroder (Technology Officer chez Microsoft) a démarré la séance en donnant un cadre de réflexion pour aborder la technologie et pointer ses potentialités réelles au service de nouvelles classes de problèmes. Nous avons en effet aujourd’hui à notre disposition, un nouvel écosystème autour du cloud  (IoT, wearables, puissance de calcul...), qui nous permet de résoudre une série de nouveaux problèmes et de traiter une quantité phénoménale de données qui vont générer un nouveau type de valeur ajoutée.

D’un point de vue « philosophique », Bruno Schroder a replacé cette ère nouvelle sur un continuum lié à notre façon de résoudre les problèmes, depuis l’avènement de l’empirisme (la pomme tombe de l’arbre) jusqu’à la simulation, en passant par les raisonnements scientifiques.

À l’époque du Big data, il existe désormais un quatrième paradigme, non plus basé sur un principe de causalité, mais sur la corrélation entre les choses. Cette capacité accrue que nous avons désormais à utiliser une énorme quantité de données, nous permet de comprendre le monde différemment. Mais il s’agit de prêter une attention particulière au fait d’avoir des échantillonnages suffisants et de qualité.

Avec son exposé, Bruno Schroder aura apporté des éléments de réponses à divers « fantasmes » véhiculés quant aux dérives d’un monde gouverné par les données. Oui, la place de l’être humain reste capitale pour exploiter les analyses, notamment. Et oui, il s’agit de rester prudent en considérant bien que ce paradigme des données nous plonge dans le domaine du probable. La réalité résiste et sera toujours plus complexe. C’est d’ailleurs ce qui rend la combinaison de l’I.A. et de l’humain indispensable.

Ségolène Martin (CEO et co-fondatrice de la start-up Kantify) a ensuite pris le relai de la présentation en partageant différents cas concrets de réalisation de modèles prédictifs pour en faire émerger l’intérêt dans des domaines variés : la santé avec la fibrillation ventriculaire ; le secteur pétrochimique avec la prédiction des prix des matières premières ; les « loisirs » avec des recommandations de restaurants ; les finances avec une solution offrant efficacité et rapidité d’encodage des factures.

Ce faisant, elle a mis en exergue deux avantages principaux de l’I.A : gagner en efficacité et créer de nouvelles sources de valeur à partir de données dont on dispose déjà. Par ses exemples, Ségolène Martin a notamment pu nous convaincre que l’I.A. est partout, mais aussi qu’elle peut être exploitée pour le meilleur par toutes les entreprises (les PME, comme les grands groupes). Et de finir en comparant l’I.A à l’image de la baguette magique qui viendrait déverrouiller l’utilisation de données, à ses yeux, bien trop souvent utilisées de façon extrêmement limitée.

Alors, de votre côté, quelles données pourriez-vous réveiller d’un coup de baguette magique et de façon raisonnée ? Nos deux orateurs nous ont convaincus que la question vaut la peine d’être posée.

Retrouvez ci-dessous les slides de la présentation et le replay :

Cette rencontre est à présent complète. Pour être tenu informé d'une éventuelle place disponible, veuillez vous inscrire sur la liste d'attente : info@liegecreative.be

Cette conférence programmée avant la crise sanitaire prend encore un sens différent à l’aune de l’actualité. Aussi, nous la maintenons et vous la proposons en ligne. Nos deux orateurs ne manqueront pas de contextualiser leurs propos dans la situation actuelle.

Depuis quelques années, nous assistons à une progression fulgurante des résultats de l’IA et, en parallèle, une intense activité médiatique autour des promesses et des dangers de cette nouvelle technologie. Quelles sont les possibilités réelles de cette technologie? Quelles sont les nouvelles classes de problèmes que nous pouvons maintenant résoudre? Quelle est la fiabilité des prédictions que nous obtenons?

Au cours de sa présentation, Bruno Schroder proposera quelques éléments de réponse, mais surtout une piste d’analyse et un cadre de réflexion pour aborder ces questions. Ségolène Martin, CEO de la société Kantify, présentera son expérience de terrain dans la réalisation de modèles prédictifs et présentera quelques cas concrets.
 
Finalement, nous aborderons les conséquences éthiques, positives et négatives, du passage à un monde dans lequel les algorithmes prendraient de plus en plus de pouvoir. Ces réflexions, sont aujourd'hui, on le sait, d'une actualité plus criante que jamais.

Cette rencontre-conférence en ligne est prévue pour 20 participants afin de favoriser les échanges.

Le lien pour accéder à la conférence sur ZOOM vous sera communiqué la veille de l'événement.