Orateur(s)
Frédéric LAKAYE, Administrateur, et Benoit CASTERMANS, Production Manager, Biorem Engineering

Nouvelles techniques d’épuration des eaux : BioCat 3D, un réacteur électro catalytique.

Résumé
Il était question ce midi de procédés innovants pour l'assainissement des sols et des eaux (souterraines) - une préoccupation bien prégnante en Wallonie notamment.
Après avoir présenté les technologies et leurs champs d'application au sein de la société Biorem Engineering, à la tribune pour partager leur expertise, Frédéric Lakaye (CEO) et Benoit Castermans (Production Manager) sont rentrés dans le vif du sujet de cette rencontre : un procédé par réacteur électro-catalytique. Biocat 3D (c'est son nom) associe la performance du nano-catalyseur métallique BioCat™ à une matrice fractale biobasée construite par impression 3D. Le développement est issu d'une collaboration avec le Sirris et le ReLab - notamment pour l'impression 3D -, ainsi qu'avec Technifutur et l'ULg.

Rappelant que la particularité de la technologie Biocat est sa capacité à dégrader très rapidement des molécules chlorées en présence d'hydrogène, nos orateurs ont pointé les applications potentielles suivantes pour le réacteur de déhalogénation :
- système "pump&treat" sans consommables autres que l'énergie;
- protection individuelle de points de captage d'eau potable;
- traitement de micropolluants dans les effluents industriels;
- chimie de synthèse.

De nombreux challenges à relever ont également été évoqués, touchant notamment aux anodes.

Ci-dessous, la présentation de Biorem Engineering.

Il ne reste que quelques places disponibles. Pour toute demande d'inscription, merci de vous adresser à info@liegecreative.be.

Réunissant le savoir de plusieurs partenaires (Sirris, Technifutur, l’ULg et le RElab de Liège), Biorem Engineering a inventé une technologie révolutionnaire de traitement d’effluents pollués par des composés cancérigènes tels que dioxines, pesticides, pcb’s ou autres solvants chlorés.

Le procédé innovant développé associe la performance du nano-catalyseur métallique BioCat™ à une matrice fractale biobasée construite par impression 3D.   

Dans un concept d’économie circulaire, cette nouvelle technologie apportera une solution très efficace et économiquement rentable à la problématique grandissante de micropolluants hautement toxiques pour l’environnement et la santé humaine (eaux de surfaces, eaux souterraines, eau potable, etc.).

Pour mémoire, la technologie catalytique BioCat a déjà été validée sur le site Electrabel de Coo où 179 000 tonnes de sédiments pollués par des pcb’s ont été définitivement assainis sur une surface de 70 hectares. Il s’agit du plus important ouvrage de dépollution in-situ (polychlorobiphényles et huiles minérales) jamais réalisé en Europe.

Avec le soutien de WBC Incubator et en collaboration avec GreenWin.