Orateur(s)
Prof. Eric PIRARD, ULg - Faculté des Sciences Appliquées, GeMMe - Géoressources

Ressources dans le rouge pour les technologies vertes ?

Résumé

Réflexion intéressante menée par le Professeur Eric Pirard, ULg - Faculté des Sciences Appliquées, GeMMe - Géoressources, sur la dépendance des pays européens vis-à-vis des pays tiers qui sont actuellement les principaux exploitants des éléments minéraux rares indispensables à la production de nos technologies nouvelles (panneaux voltaïques, éclairage LED, écrans plats, etc).   Mais tout est question de choix stratégiques et si la tendance devait s’inverser, la Wallonie n’est pas sans ressource !  Les participants ont pu s'en rendre compte à partir d’une approche interpellante exposée par le Prof. Pirard : vous n'imaginez pas la richesse du sol de votre jardin... ;-)

A découvrir au fil de sa présentation. (© Prof. E. Pirard, ULg - GeMMe-Géoressources)

Visionnez la vidéo de la conférence de Prof. Eric Pirard enregistrée dans le cadre du Printemps des Sciences et de la Formation Continuée des Enseignants.

Encore un thème qui a suscité de nombreux échanges ce midi à l'occasion du lunch-conférence LIEGE CREATIVE !


EN SAVOIR PLUS...

Deux articles de la revue Futuribles (Septembre 2011 - N°377) :

Les ressources minérales marines profondes. Perspectives à l’horizon 2030 et enjeux pour la France - Lisez la copie de l'article complet (© futuribles Sarl, 2011)

Matières premières minérales : perspectives d’emploi et formation (© futuribles Sarl, 2011)

 

 

De nombreuses technologies qualifiées de vertes s’imposent dans notre quotidien et d’autres s’annoncent dans un futur très proche.  Véhicules électriques, éoliennes, panneaux photovoltaïques, écrans plats, éclairages LED, … Ces technologies sont peu énergivores au premier abord, mais elles sont très gourmandes en éléments rares comme le Gallium, le Néodyme, le Lithium, le Germanium, etc.

L’Union Européenne, par son appel « Raw Materials Initiative », a pris conscience de son extrême dépendance vis-à-vis de pays tiers en matière d’approvisionnement en métaux stratégiques.  Ces mêmes pays, parmi lesquels la Chine ou la Bolivie, cherchent quant à eux à limiter leurs exportations de matières premières brutes, espérant devenir demain des fournisseurs de composants électroniques à haute valeur ajoutée (cathodes au Li, aimants permanents, diodes, …).  Dans ce contexte, on peut s’interroger sur le devenir et la pérennité de la technologie européenne.

Cet exposé aura pour objectif de clarifier les enjeux et les flux de ressources au travers de quelques exemples choisis.