Orateur(s)
Catherine Henrist Chercheuse (ULiège, GREENMAT)
Christophe Barrea MD, PhD (ULiège, GIGA-Neurosciences)

Une alimentation toxique pour moi et l'environnement, ça ne m’emballe pas !

Dans le cadre de la journée de l’alimentation saine organisée par la Ville de Liège et du Festival Pint of Science, nous vous proposons cette réflexion sur nos modes d’alimentation avec un double regard : celui de Catherine Henrist, chimiste qui, au départ d’une approche « 0 déchet » a développé une expertise fine en matière d’alimentation plus responsable et celui de Christophe Barrea, spécialiste notamment des perturbateurs endocriniens.


Découvrez ci-dessous l’approche de nos intervenantes et rejoignez-nous pour échanger avec elles.  

Catherine Henrist partagera avec nous l’aventure « 0 déchet » dans laquelle elle s’est engagée avec sa famille : 

« Du plastique dans nos caddies, dans nos frigos, dans nos assiettes... 
Mes saucisses en barquette, mon pain en sachet transparent, mon concombre en combinaison de plongée, mes petits pavés de saumon surgelés, emballés individuellement sous blister, assemblés dans une boite en carton, elle-même plastifiée... CA-SUF-FIT!

On trie pourtant nos déchets de façon scrupuleuse: papier, verre, PMC, métal, piles, électronique, bouchons, compost… Alors c'est quoi cette poubelle qui déborde toutes les semaines? 

Il est possible de ne plus subir cette marée de plastique… mais cela passe par une sacrée remise en question avec, à la clef, de belles découvertes! Plus de goût, plus de lien, plus de qualité, plus de sens… » 

Christophe Barrea (Service Universitaire de Neuropédiatrie - CHR/CHU de Liège) nous sensibilisera quant à lui aux bons comportements à adopter pour réduire les risques de toxicité des perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens se trouvent dans nos cosmétiques, nos produits d'entretien, notre environnement mais aussi dans notre alimentation. Certaines pathologies telles que les anomalies de la puberté, une diminution de la fertilité mais aussi une diminution du quotient intellectuel sont en augmentation constante.

Nous verrons ensemble que les données scientifiques soutiennent une implication des perturbateurs endocriniens dans ces effets sur notre santé. Le fœtus et l'enfant sont particulièrement sensibles à ces effets, dont certains seront constatés tout au cours de la vie.

Que pouvons-nous faire? Pouvons-nous nous protéger? Que font les agences de protection environnementales?

Infos pratiques :

Entrée : 3 euros (1 boisson offerte)

Découvrez l'autre rendez-vous à Liège :

Autour du jeu vidéo - 22 mai 2019

En collaboration avec Réjouisciences, la Maison des Sciences de l'Homme et Eclosio.