Orateur(s)
Marc VAN MONTAGU, Professeur émérite à l'Université de Gand et Président de l'IPBO (Institute for Plant Biotechnology Outreach) - En collaboration avec BIOLIEGE

Une bio-économie basée sur les OGM ?

Résumé
A l'initiative de Bioliège, nous avons reçu ce mercredi soir une personnalité à la renommée scientifique mondiale, le professeur Marc Van Montagu (Université de Gand, Président de l’IPBO).
A travers un exposé analysant les OGM essentiellement d’un point de vue socio-économique, il nous a livré sa plaidoirie pour une bio-économie basée sur les OGM.  Militant contre toutes formes d’irrationalisme, il a rappelé les fondements scientifiques à la base de la création des plantes transgéniques.
Si l’Europe a des acquis fondamentaux indéniables en la matière, il dénonce qu’au nom d’une politique éthique qu’il considère irresponsable, toutes les applications technologiques soient aujourd’hui bloquées.  Et de regretter que cette inertie en Europe se traduise par un retard considérable par rapport aux pays dits aujourd’hui émergents qui, eux, "emploient la science pour progresser".

Démontant les hypothèses infondées d’un point de vue scientifique telles que la dangerosité des OGM pour la santé et l’environnement, il milite au contraire pour que les secteurs public et privé, les sciences appliquées et humaines s’entendent et engagent un dialogue à destination du grand public pour relativiser le point de vue des anti-OGM.  S’il se montre quelque peu provocant, c’est qu’il en appelle à une prise de conscience, urgente pour le développement durable de notre société et pour répondre aux besoins accrus d’une population toujours plus nombreuse.

Découvrez la présentation du Professeur Marc Van Montagu (Université de Gand, IPBO)

Dès 2000, lors des premières discussions qui menèrent finalement au traité de Lisbonne (2007), l'Europe s'engageait dans la voie d’une économie basée sur la connaissance pour assurer son renouveau industriel.  Dans cette perspective, la nécessité d'une agriculture durable et à haut rendement pour l’alimentation mais aussi pour la biomasse représentait une belle opportunité pour notre pays, pionnier en biotechnologie des plantes.  En effet, c'est il y a trente ans, à Gand, et à l'initiative de l'équipe du professeur Van Montagu, que les premières plantes transgéniques ont été créées.

Depuis lors, selon le Professeur Van Montagu, "l'Europe des nations" s’est pourtant laissée influencer par les ONG anti-OGM qui induisent une forme de méfiance envers la science en s’appuyant notamment sur la désinformation.  La médiatisation de l’affaire des OGM de Monsanto, accusés de créer des tumeurs chez les rats de laboratoire, en est un récent exemple.

Face à l’importante croissance de la population mondiale et aux catastrophes écologiques qui y sont liées, le Professeur Van Montagu nous expliquera pourquoi il est nécessaire, selon lui, de relativiser le point de vue des anti-OGM et de saisir cette opportunité de construire une bio-économie basée sur les OGM.  Le débat est ouvert...