Orateur(s)
Sabine Limbourg Professeure de Logistique (HEC-ULiège)
Florian Peters Chercheur QuantOM (HEC-ULiège)
Lorenzo Bassani Directeur Général (IT-OPTICS)

Rencontre-conférence en ligne

Vers une plateforme multi opérateurs pour optimiser les livraisons urbaines

Résumé

Nous nous intéressions aujourd’hui à une problématique de mobilité et de logistique : la livraison urbaine.

Face aux enjeux de congestion et de pollution des centres-villes, la logistique urbaine représente de nombreux défis tant en termes de réduction des coûts qu’en termes d’enjeux environnementaux, pour les producteurs, les opérateurs de transport, les autorités publiques, les chercheurs et les citadins.

Dans un contexte où de plus en plus de villes en Belgique et en Europe définissent des zones où les émissions carbones liées aux véhicules doivent être basses voire nulles, cette rencontre-conférence a été l’occasion de découvrir le projet City Line qui propose une solution technologique innovante au problème logistique que posent les livraisons urbaines.

[04:00] Sabine Limbourg, Professeure de Logistique à HEC-ULiège a introduit la rencontre en présentant le projet Cityline, financé par la RW, et ses partenaires.

Initiative de logistique collaborative en Wallonie, le projet City Line est une plate-forme intelligente qui permet de mutualiser les ressources logistiques. Cette plate-forme repose sur deux axes d’innovation : un axe commercial, amenant les acteurs en place à collaborer, et un axe technologique, via le développement d’une plateforme informatique mutualisée qui permettra au chargeur de rationaliser ses coûts de gestion et le développement de conteneurs intelligents et d’algorithmes qui viseront à minimiser les effets négatifs des transports sur l’environnement.

Sabine Limbourg a ensuite expliqué ce qu’était la logistique collaborative, avec les avantages (réduction des coûts, amélioration de l’efficacité du transport, extension de la zone de service) et les risques (partage déséquilibré du pouvoir/de l’information, répartition difficile des coûts et bénéfices, sélection des partenaires) qu’elle comporte.

L’optimisation de la logistique urbaine a un double objectif : offrir un prix compétitif en minimisant le prix total de transport tout en minimisant l’impact environnemental via la réduction de l’empreinte carbone.

HEC Liège travaille sur le projet City Line via son centre de recherche QuantOM (Centre for Quantitative Methods and Operations Management). Le travail sur les aspects environnementaux se fait via l’utilisation de la méthode de l’analyse du cycle de vie (ACV). Cette méthodologie standardisée permet d’étudier les aspects environnementaux des impacts potentiels de la vie entière d’un produit. Dans le cas de City Line, la méthode est appliquée aux différents moyens de transport disponibles et aux matériaux permettant le transport de colis.

Pour la réduction des coûts, les aspects collaboratifs sont au cœur du modèle économique et de gouvernance du projet.

[15:08] Florian Peters, Chercheur au centre de recherche QuantOM, HEC-ULiège, a quant à lui présenté les solutions étudiées. Chaque opérateur doit donner son offre de « services » (= connexions entre des codes postaux/zones/dépôts) via un contrat cadre. Ensuite, sur cette base, City Line a un modèle de fonctionnement en 3 étapes :

  • la génération des itinéraires faisables (limitée actuellement à 3 services) ;
  • l’affectation incrémentale du meilleur itinéraire (on gère une seule demande de livraison à la fois) sur base de critères environnementaux et économiques ;
  • la consolidation des colis pour optimiser plusieurs livraisons en parallèle.

Pour conclure l’intervention de HEC-ULiège, Sabine Limbourg a cité les prochaines étapes du travail à réaliser ; en termes d’impacts environnementaux, de génération d’itinéraire d’un point de vue temporel, d’amélioration de l’affectation, de la définition des contrats-cadres et de l’utilisation de la théorie des jeux à bi-niveau.

[31:25] Lorenzo Bassani, Directeur Général de IT-OPTICS, a enchaîné sur les aspects IT du projet.  IT Optics, société active dans le développement de software depuis plus de 20 ans et qui, aujourd'hui, se positionne comme éditeur logiciel pour la solution XEOLIS (plateforme collaborative dont l’objectif est de digitaliser des processus métiers liés à la logistique) est l’acteur central de la partie IT du projet Cityline.

Il a expliqué que la solution logicielle développée répond à 3 problématiques : l’acquisition, le partage et la gestion de l’information.

[39:19] L’accent a été mis ensuite sur la standardisation (système GS1).

Lorenzo Bassani a présenté les standards implémentés, les événements gérés et leurs fonctionnalités. Il a cité en exemples la norme EPCIS (Electronique Product Code Information Services) qui permet aux partenaires commerciaux de partager des informations sur le mouvement physique et l’état des produits tout au long de la chaine d’approvisionnement, ainsi que le LIM (Logistic Interoperability Model), composé de processus métier ou de blocs de processus métier.

[53:22] Lorenzo Bassani a terminé son intervention en décrivant l’architecture modulaire de la plate-forme Cityline. 

La plateforme City Line devrait être opérationnelle en mai 2023.

Retrouvez ci-dessous le replay et les slides de la présentation :

Face aux enjeux de congestion et de pollution des centres villes, une distribution urbaine durable représente de nombreux défis pour les producteurs, les opérateurs de transport, les autorités publiques, les chercheurs et les citadins. Les chargeurs, tout comme les opérateurs de transports, ont pour but de réduire leurs coûts tout en maintenant leur qualité de service afin de répondre aux exigences de leurs clients. De plus, les enjeux environnementaux d’aujourd’hui sont tels qu’une évolution des outils et techniques traditionnels vers des approches plus responsables se fait ressentir.

Le projet City Line, via une plate-forme intelligente de mutualisation des ressources logistiques pour la gestion de la logistique urbaine, propose de fournir une réponse innovante à cette demande. Il ambitionne d'allier la souplesse et l'agilité des services des cyclo-transporteurs à la massification des colis des transporteurs inter-ville.

Cette solution s'adresse aussi bien au besoin en transport pour livrer les particuliers que les entreprises et commerçants présents en zone urbaine de façon plus durable. Elle fédère l'offre des transports de colis en zones urbaine en un seul point de contact pour les entreprises soucieuses d'optimiser leurs coûts et de diminuer leur empreinte carbone.

Cette rencontre-conférence sera l’occasion de découvrir une solution technologique au problème logistique que pose les livraisons urbaines.

En partenariat avec :

     


Les rencontres-conférences en ligne sont gratuites pour les membres de la Communauté ULiège et pour les partenaires de LIEGE CREATIVE.

Pour les autres participants, le montant de 10€ est à verser sur le compte BE02 3401 5581 1340 au plus tard 48h avant la conférence avec, en communication : le nom du participant et la date de la conférence.

Le lien d’accès vous sera envoyé le matin de la conférence.
Plus d’infos : consultez notre FAQ